A table les enfants !


L’alimentation joue un rôle important dans la croissance de l’enfant et contribue à sa santé.

Les enjeux d’une alimentation équilibrée chez l’enfant sont multiples :

-permettre une croissance harmonieuse et un développement optimal par un apport nutritionnel adapté à l’âge, la croissance et l’activité physique,

-prévenir certains troubles à moyen et/ou long terme résultant de carences ou de déséquilibres alimentaires,

-dépister les troubles et carences alimentaires, y remédier et favoriser une relation de qualité au moment des repas1.


Une partie de l’alimentation représentée par les légumes, les aliments d’origine animale et les fruits, apporte des nutriments non énergétiques appelés micronutriments2 ;3. Parmi ceux-ci, on retrouve les vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Une carence en vitamine D provoque, par exemple, le rachitisme, qui se traduit par un retard de croissance staturopondéral, un défaut de minéralisation osseuse avec des déformations osseuses4.


Toutefois, des enquêtes épidémiologiques anciennes ont montré une inadéquation, chez les enfants, entre les apports en certaines vitamines et minéraux et les recommandations (ANC) établies à cette date5 ;6 :

 

 

De plus, ces études ont montré qu’un pourcentage de ces enfants présentait des valeurs basses pour les marqueurs biochimiques correspondants, suggérant un risque de déficience :

 

A partir de la situation actuelle de votre enfant, de ses antécédents, de ses habitudes de vie, de son statut en micronutriments, un professionnel de santé pourra lui conseiller un programme alimentaire personnalisé.

 

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert, Chargée de Recherche (PiLeJe) – Avril 2013

1.Office de la Naissance et de l’Enfance. Enfant et nutrition. Guide à l’usage des professionnels. Parmentier, B. 1-164. 2009. Office de la Naissance et de l’Enfance
2.Guérineau B. Les secrets de la micronutrition. Albin Michel, 2010
3.Kurpad AV, Edward BS, Aeberli I. Micronutrient supply and health outcomes in children. Curr Opin Clin Nutr Metab Care 2013
4.Carip C, Louet F. Physiologie : bases physiologiques de la diététique. Tec & Doc, 2004
5.Hercberg S, Preziosi P, Galan P, Deheeger M, Papoz L, Dupin H. Apports nutritionnels d’un échantillon représentatif de la population du Val-de-Marne : III. Les apports en minéraux et vitamines. Revue d’Epidémiologie et santé publique 1991 ;39:245-61
6.Potier de Courcy G. Estimation du statut en vitamines et minéraux de la population française, d’après des enquêtes récentes. Cah Nutr Diét 1999 ;34:77-87

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook