Bien manger pour bien grandir

Le 20 octobre 2011 entre 10h à 12h sur le site www.pileje-micronutrition.fr

Tchat animé par le Dr Laurence Benedetti, nutritionniste et formée en Micronutrition.

Nous avons retenu dans ce résumé, les questions les plus souvent posées par les internautes et les réponses apportées par un médecin expert.

Bien manger pour bien grandir

Tout comme les adultes, les enfants ont besoin d’une alimentation variée et équilibrée, afin de leur assurer une bonne croissance. Dès le plus jeune âge, leur apprendre le plaisir de manger et de pratiquer une activité physique sont autant de bons réflexes qui contribuent à leur santé d’aujourd’hui et de demain.

A table les enfants !

« Quel petit déjeuner conseillez-vous pour des enfants âgés de deux et six ans ? »

Le petit déjeuner idéal : un laitage (lait, yaourt, fromage blanc, riz au lait, petits suisses…), des sucres lents (céréales sans sucre et huile d’arachide ajoutées), ou pain (le moins transformé possible) avec du beurre, de la confiture ou du miel. Pourquoi pas le week-end, un œuf à la coque avec des mouillettes ou du jambon et un jus de fruit (frais ou pasteurisé), ou un fruit (kiwi, mandarine), ou une compote.

« Ma fille de deux ans et demi ne veut pas manger de fruits, comment faire ? »

Il y a des périodes pendant lesquelles les enfants refusent certains aliments. Mais on peut aussi trouver des vitamines et des fibres dans les légumes. Sinon, vous pouvez essayer les compotes, les papillotes de fruits, les jus de fruits. Et pour les deux derniers, concoctez-les avec elle. Les papillotes, ce sont de véritables petites « surprises » en papier : on peut y mettre du chocolat, de la noix de coco râpée. Mélangez-les avec les aliments fétiches de votre fille sous forme de brochettes de fruits aux guimauves, pommes cuites au carambar. Si vous avez un jardin, faites-la participer au jardinage ainsi qu’à la cueillette des fruits.

« Pour les enfants qui refusent de manger des légumes mais qui mangent des fruits, est-il nécessaire de faire une complémentation en vitamine ? »

Les fruits contiennent aussi des vitamines. Vous pouvez les complémenter pour leur donner un coup de pouce, 3 mois en hiver si vous trouvez vos enfants fatigués. Quant aux légumes, essayez de les mélanger incognito avec des aliments qu’ils aiment : tomates, courgettes, poivrons, dans une bolognaise, du hachis parmentier, courgettes en lamelle dans des frites.

« Mon fils de deux ans et deux mois refuse de manger autre chose que du lait, des yaourts, des gâteaux et du chocolat... Il n’a jamais voulu de mes plats faits maison. Lorsqu’on a essayé de passer aux petits pots avec morceaux, il a complètement régressé... Nous avons essayé plein de choses : le gronder, le laisser seul à table, ne pas faire attention, s’amuser en mangeant, lui expliquer que c’est important de bien manger pour bien grandir... Comment devons-nous nous y prendre pour lui donner envie de manger ? »

Un enfant qui ne mange pas, pour une maman c’est la catastrophe. Alors pas de panique ! Si votre enfant est en bonne santé, qu’il a des courbes de poids et de taille harmonieuses, c’est-à-dire s’il suit ses courbes aussi bien côté taille que poids, il y a aucune inquiétude à avoir. Il a ses préférences alimentaires et peut-être aussi vous teste-t’il pour affirmer sa personnalité. Ne rentrez pas dans son jeu en lui montrant que vous êtes inquiète, même si c’est difficile, et ça l’est pour une maman. Vous avez déjà mis en place plein de choses très positives. Pas de gronderie, de chantage, le repas ne doit pas être un bras de fer. Un enfant ne se laisse jamais mourir de faim. Tout ce que vous pouvez faire de ludique qui change des habitudes est un bon plan (tête de bonhomme dans l’assiette, manger dans le salon sur une petite table, au lieu de la cuisine, pique-niquer…). S’il préfère le mou et ne veut pas mâcher, pensez aux œufs au plat ou brouillés avec une sauce tomate pour faire une bouche. C’est une source de protéine différente des laitages. Faites-lui des purées ou compotes de toutes les couleurs. Emmenez-le faire les courses au supermarché et demandez-lui ce qu’il veut pour manger. Vous pourrez ainsi l’associer à la préparation des plats. Bon courage, mais surtout ne paniquez pas, cela ne durera pas.

A la découverte des couleurs, odeurs et textures différentes…

« J’ai un bébé de trois mois et demi. A quel âge conseillez-vous la diversification alimentaire ? »

L’âge de début de la diversification dépend des pays et des cultures. Aujourd’hui, en France, il y a un consensus pour dire qu’il ne faut pas consommer les aliments trop tôt afin d’éviter l’instauration d’allergies. On conseille donc vers 5/6 mois, tranquillement.

« Est-il vrai qu’au moment de la diversification alimentaire des tout-petits, il ne faut pas saler les légumes ? »

On mange en effet trop de sel. Ce dernier fait fuir le calcium au niveau urinaire. Il est recommandé de peu saler, en tout cas de limiter les apports en sel chez l’enfant.

Une alimentation équilibrée pour une bonne croissance

« Je continue d’allaiter ma fille qui prend deux biberons de laits maternisés à la crèche. Faut-il lui donner de la vitamine D en complément ? »

La vitamine D est indispensable pour assimiler et fixer le calcium. Cette vitamine a un rôle important dans les processus de défense immunitaire aussi. La vitamine D provient à 80% d’une réaction des rayons UV sur la peau. Beaucoup de nourrissons, adultes en manquent. La complémentation chez le nourrisson est indispensable.

« Est-il vrai que de manger des féculents le soir bloque l’hormone de croissance sécrétée la nuit ? »

Pour que l’hormone de croissance soit synthétisée de façon satisfaisante, il faut surtout avoir un bon sommeil réparateur. La consommation de quelques féculents le soir, permet de mieux dormir. Encore une fois, de façon raisonnable et équilibrée.

Où trouver les coordonnées d’un micronutritionniste ?

Pour obtenir les coordonnées d’un professionnel formé à la Micronutrition proche de chez vous, vous pouvez contacter l’Institut Européen de Diététique et de Micronutrition (I.E.D.M.) au 0 810 004 336. Renseignements sur www.iedm.asso.fr

 

En vous remerciant pour votre participation.

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook