Comment définir le stress ?


Sur le plan biologique, le stress est une réaction normale d’adaptation de l’organisme destinée à répondre à une agression qui compromet la survie de l’individu. Ce mécanisme d’adaptation instinctif se met également en place vis à vis de stress moins dangereux liés aux dimensions sociales et émotionnelles de notre vie : nouvel emploi, déménagement, deuil, séparation, pression professionnelle...1

Face à une situation de stress, notre corps sécrète de l’adrénaline et du cortisol. Cette réaction physiologique entraîne :

- une augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire,

- une augmentation de la capacité musculaire,

- la libération de sucre et de graisse dans le sang pour fournir plus d’énergie à l’organisme afin d’affronter les agressions extérieures.

Une réponse au stress en 3 étapes :

Confronté à un agent stressant, notre organisme répond en 3 temps et met en jeu le système nerveux central, le système nerveux périphérique et le système endocrinien.

1. La phase d’alarme ou réponse immédiate au stress

C’est une réaction de survie de l’organisme face à une menace : elle permet de mettre en œuvre une fuite ou une lutte destinée à échapper à cette menace. Cette réaction est programmée génétiquement et était parfaitement adaptée à la survie de l’être humain en milieu hostile. Cette réaction d’alarme met en jeu l’axe hypothalamus-hypophyse-medullo-surrénale qui va sécréter 2 neurotransmetteurs : la noradrénaline et l’adrénaline.

2. La phase de résistance ou réponse prolongée au stress

Si l’agent stressant persiste, l’organisme entre en phase de résistance. Cela va se manifester par une élévation de la cortisolémie afin d’aider l’organisme à maintenir à un niveau élevé les ressources énergétiques disponibles et trouver de nouveau l’équilibre. Cette phase peut durer des semaines, des mois voire des années.

3. La phase d’épuisement

Cette phase survient lorsque l’organisme n’a pas réussi à revenir à l’équilibre malgré la phase de résistance ou que cette dernière devient chronique. L’organisme n’est plus capable de s’adapter à cette situation de stress qui se prolonge. Ses réserves physiques et psychiques sont épuisées et ne peuvent plus être mobilisées.

Les conséquences d’un stress prolongé sur la santé

Le stress prolongé ou mal géré a, par ses réponses neuro-hormonales, des répercussions aussi bien sur le fonctionnement du corps que sur le fonctionnement psychique2. Selon les individus, le stress peut se manifester par3 :

- une modification des habitudes alimentaires, des maux d’estomac, une fatigue…

- un état de tension nerveuse, une irritabilité, des difficultés de concentration, une baisse de la motivation, des troubles du sommeil, de la mémoire…

Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel4

On pourra définir le burn-out comme un « épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel ». Le stress (aigu ou chronique) au travail, fait partie des facteurs pouvant conduire à un burn-out. Parmi les signes clés pouvant faire penser à une situation de burn-out :

1. l’épuisement émotionnel, psychique et physique : avoir le sentiment d’être totalement vidé de ses ressources

2. le cynisme vis-à-vis du travail : l’attitude de l’individu devient négative, dure, détachée, vis-à-vis de son travail et des personnes (collègues, encadrement, clients, patients, etc.). Progressivement, il se désengage de son travail, de la structure dans laquelle il évolue.

3. la diminution de l’accomplissement personnel au travail : cela se traduit par une dévalorisation de soi, avec pour l’individu le sentiment d’être inefficace dans son travail et de ne pas être à la hauteur du poste.

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert – Chef de projet Recherche- PiLeJe – Février 2016

 

 

 

1. Fradin J, Aalberse M. L’intelligence du stress. 2008 ; Paris : Eyrolles.

2. Groc L, Chaouloff F. [New insights in stress-induced synaptic adaptations]. Med Sci (Paris). 2008 ;24:776-778.

3. Schermerhorn JR, Hunt JG, Osborn RN. Comportement humain et organisation. 2006 ; Saint-Laurent, Québec : Éditions du Renouveau pédagogique

4. Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out : mieux comprendre pour mieux agir – Guide d’aide à la prévention : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Exe_Burnout_21-05-2015_version_internet.pdf (consulté le 28/01/2016)

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook