Comment préserver sa vision ? L’intérêt d’une approche nutritionnelle


Il existe, aujourd’hui, un faisceau croissant de données montrant que la nutrition joue un rôle capital pour aider nos yeux à bien réagir contre les effets de la lumière, de la pollution, des variations climatiques ou du vieillissement. 
 
Certains micronutriments ont été plus particulièrement étudiés. C’est le cas de pigments comme la lutéine, zéaxanthine, d’acides gras essentiels comme le DHA ou de certains micronutriments (vitamines A, C, E ou zinc).

Lutéine et zéaxanthine à la loupe


Lutéine et zéaxanthine appartiennent à la famille des caroténoïdes. Les caroténoïdes sont des pigments, le plus souvent oranges ou jaunes (mais pas que car les légumes verts en contiennent aussi), naturellement produits par les végétaux.
Si le centre de la rétine, ou macula, est appelée tâche jaune, elle le doit à sa couleur conférée par la présence de trois caroténoïdes : la lutéine, la zéaxanthine et la meso-zéaxanthine (dans les proportions respectives de 41 %, 33 % et 26 %1).
La lutéine serait capable de filtrer la lumière bleue particulièrement agressive pour les photorécepteurs et donc d’en atténuer les effets2. Elle aurait également des propriétés anti-oxydantes.
De nombreuses études3,4 ont mis en évidence le rôle bénéfique d’un apport en lutéine pour limiter la survenue de la DMLA.

L’organisme humain ne synthétise pas la lutéine, ni la zéaxanthine et doit donc les trouver dans son alimentation. Les besoins journaliers en lutéine dans les pays industrialisés sont, en moyenne, de 1 à 2 mg alors que plusieurs études épidémiologiques ont mis en évidence des effets bénéfiques vis-à-vis de la DMLA pour une consommation comprise entre 6 et 10 mg par jour5.

Le DHA dans la ligne de mire


C’est un acide gras appartenant à la famille des oméga 3. Il est dit « indispensable » car il est rigoureusement requis pour la croissance normale et les fonctions physiologiques des cellules alors que l’organisme ne sait pas le synthétiser6. Le DHA, ou acide docosahexaénoïque, devra donc majoritairement être apporté par l’alimentation.
Au niveau des yeux, le DHA représente respectivement 16% et 22% des acides gras totaux de la région maculaire et de la rétine périphérique chez l’homme.
Plusieurs études in vivo ont mis en évidence que le DHA exerçait un rôle spécifique fonctionnel au sein des membranes des photorécepteurs de la rétine7.
Il aurait également un effet protecteur au niveau de la rétine8 et diminuerait le risque d’évolution de la DMLA9.


Comment composer une assiette « rien que pour vos yeux » ?


  • Consommer des poivrons rouges ou jaunes, oranges, papayes, légumes verts à feuilles (choux, brocolis, épinards, navets, laitues, courgettes, petits pois) pour un apport en lutéine et zéaxanthine.
  • Utiliser des huiles végétales pour vos assaisonnements (colza, cameline, noix), cuisinez des poissons gras (thon, sardine, maquereaux) pour un apport en acides gras oméga 3 (DHA)10. L’effet bénéfique du DHA est obtenu à partir de 250 mg de DHA par jour.
  • Consommer des laitages, fruits oléagineux, germes de blé, foie de bœuf ou de veau, avocats, dattes séchées, persil, lentilles, épinards… pour la vitamine B210.
  • Privilégier les carottes, épinards frais, persil, les patates douces, les œufs, le foie, l’huile de foie de morue, les melons et abricots frais pour un apport en vitamine A10.
  • Et l’huile d’olive, le cacao en poudre, la noix de coco fraîche, le beurre, le foie ou les bananes pour la vitamine E10.
 

 

Dossier réalisé en collaboration avec Amandine Brochot, Chef de projet Recherche (PiLeJe) - Avril 2014

 

Références :


1 Patrick Borel : »Mécanisme d’action de la lutéine au niveau de l’œil ». U 476 Inserm Marseille. 2002
2 A one year study of the macular pigment : the effect of 140 days of a lutein supplement. Landrum JT1, Bone RA, Joa H, Kilburn MD, Moore LL, Sprague KE
3 KOH H.H. et al. Plasma and macular responses to lutein supplement in subjects with and without age-related maculopathy : a pilot study. Exp Eye Res 2004 ; 79 : 21-27.
RICHER S.et al. Double-masked, placebo-controlled, randomized trial of lutein and antioxidant supplementation in the intervention of atrophic age-related macular degeneration : the Veterans LAST study (Lutein Antioxidant Supplementation Trial). Optometry 2004 ; 75 : 216-30.
5 Lutéine, caroténoides et vision, http://www.aprifel.com/articles-sante,detail.php ?&a=1105
6 ANSES. Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras. Rapport d’expertise collective. 2011 : 1 – 327.
7 POLIT L. et al. Effects of docosahexaenoic acid on retinal development : cellular and molecular aspects.
Lipids 2001 ; 36 : 927-35.
8 ROTSTEIN N.P. et al. Protective effect of docosahexaenoic acid on oxidative stress-induced apoptosis
of retina photoreceptors. J Neurochem 2003 ; 44 : 2252-9.
9 SEDDON J. M. et al. Dietary fat and risk for advanced age-related macular degeneration. Arch Ophthalmol 2001 ; 119 : 1191-9.
10 M.APFELBAUM, M.ROMAN, M. DUBU, Diététique et Nutrition. 6ème édition. Editions MASSON. 
  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook