Comment réduire les troubles du S.I.I. ?


Les patients attribuent fréquemment leurs troubles à certains nutriments et ont souvent des régimes restrictifs avant même de consulter un médecin. D’eux-mêmes, ils effectuent un régime excluant certains aliments qui sont pour eux une source d’inconfort après les repas, comme les produits gras, les féculents, l’alcool, le café ou les produits laitiers.

 

Cependant, les bases de ces régimes auto-administrés sont souvent non rationnelles et conduisent à des exclusions difficiles à vivre. En dehors des régimes restrictifs, des mesures générales d’hygiène alimentaire peuvent être proposées :

- manger à des heures régulières et dans une ambiance sereine

- diminution de la ration calorique absorbée sous forme de graisses

Les souches microbiotiques pour garder le côlon en bonne santé

Les souches microbiotiques sont par définition des microorganismes qui, après avoir été ingérés vivants en quantité suffisante, exercent un effet bénéfique sur la santé humaine. L’administration de ces microorganismes vivants permet notamment de véhiculer des principes actifs (enzymes, substances antibactériennes) vers les différents sites de notre tube digestif.


L’intérêt des souches microbiotiques dans la prise en charge des troubles associés au S.I.I. est aujourd’hui bien documenté mais l’efficacité reste avant tout souche dépendante. Ainsi, plus d’une centaine de travaux expérimentaux ont été publiés à ce jour dont 31 études cliniques randomisées en double aveugle contre placebo.


Dans la méta-analyse récente de Moayyedi et al., les auteurs ont notamment identifié 18 études cliniques de qualité ayant évalué l’efficacité de 14 souches ou mélanges de souches microbiotiques chez 1 650 patients présentant un S.I.I.. Les résultats obtenus ont permis de mettre en évidence un effet significatif des souches microbiotiques sur la réduction des troubles associés au S.I.I.. Des effets plus spécifiques sur la douleur abdominale, les ballonnements, les flatulences, ou encore le transit (sujets à prédominance constipée) ont notamment été observés1.

 

Dossier réalisé en collaboration avec Sophie Holowacz, chargée de Recherche (PiLeJe) - Janvier 2012

 

1.Moayyedi, P., Ford, A. C., Talley, N. J., Cremonini, F., Foxx-Orenstein, A., Brandt, L. & Quigley, E. (2008) The efficacy of probiotics in the therapy of irritable bowel syndrome : a systematic review. Gut.

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook