Etude scientifique : le régime méditerranéen, c’est bon pour les enfants aussi !


 

Pour la première fois, une étude1 s’est penchée sur l’intérêt du modèle alimentaire méditerranéen sur la santé des enfants. Et les résultats sont prometteurs notamment sur la prévention de l’obésité.

En quoi a consisté cette étude ?

 

Pour évaluer l’impact du régime méditerranéen sur la santé des enfants, les auteurs de l’étude ont compilé les données issues de l’étude européenne IDEFICS (Identification and Prevention of Dietary – and lifestyle – induced health effects in Children and infantS) menée dans 8 pays : la Suède, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, Chypre, la Belgique, l’Estonie et la Hongrie. Poids, taille, tour de taille, pourcentage de masse grasse faisaient notamment partie de ces données.
 
Dans un deuxième temps, les parents de ces enfants ont été interrogés sur la fréquence de consommation de 43 aliments. 
 
L’adhésion au régime alimentaire méditerranéen a été évaluée par un score obtenu :
 
1. en pondérant les apports élevés de chaque groupe d’aliments typique du régime méditerranéen tels que les légumes, fruits, noix, poissons et céréales,
2. avec les faibles apports en aliments peu utilisés dans le régime méditerranéen comme les produits laitiers et carnés. 
 
Des résultats surprenants !
 
Ce n’est pas forcément parce que l’on habite un pays méditerranéen qu’on en adopte le régime alimentaire. La preuve, ce sont les enfants suédois qui suivent le régime alimentaire le plus proche du régime méditerranéen alors que les enfants chypriotes s’en éloignent le plus.
En termes de santé, une forte adhésion au régime alimentaire de type méditerranéen est associée à une réduction de 15% du risque d’obésité. Ces résultats sont indépendants de l’âge, du sexe, du statut socio-économique ou du pays de résidence.

On remarque avec cette étude que le régime méditerranéen n’est pas réservé aux seuls pays du Sud, et que ses effets bénéfiques sur la prévention de l’obésité s’appliquent aussi aux enfants.

Dossier réalisé en collaboration avec Amandine Brochot, Chef de Projets Recherche – Juillet 2014

1. TOGNON G et al. Mediterranean diet, overweight and body composition in children from eight European countries : cross-sectional and prospective results from the IDEFICS study. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2014 ; 24 :205-213.

 

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook