Interview


Jacky MAILLOT, médecin référent de l’équipe FDJ

 

1. Depuis quelques mois, vous êtes en étroite collaboration avec l’équipe FDJ. En quoi consiste précisément votre travail au sein de l’équipe ?

Mon travail au sein de l’équipe FDJ est à la fois très simple et très compliqué : il consiste à maintenir nos coureurs en bonne santé de manière à ce qu’ils puissent exprimer leur potentiel physique et ainsi performer à la hauteur de leurs capacités

Nous avons 2 champs d’action :

- En post traumatique (chute) de manière à assurer la meilleure prise en charge possible

- Un travail préventif : nous savons maintenant que la pratique d’exercices physiques intenses et répétés peut avoir des effets néfastes sur l’organisme (par exemple sur l’immunité, la gestion du stress oxydatif, le sommeil, la muqueuse intestinale ...) à nous de surveiller nos sportifs, préserver leur santé en adaptant aussi, en étroite collaboration avec le staff et les entraîneurs de l’équipe, leur charge de travail.

 

2. Comment se déroulent les suivis individuels au cours de la saison ?

Nous commençons par un examen clinique, un interrogatoire sur les habitudes macro alimentaires, les signes cliniques présentés par le coureur (infections à répétition, troubles digestifs à l’effort, troubles du sommeil, douleurs ....). La 2ème phase consiste en une analyse biologique ciblée (sang et selles) ou nous dosons des marqueurs qui nous renseignent sur ce que l’on peut appeler la charge interne subie par l’organisme du sportif (marqueurs immunitaires, stress oxydant, micro nutriments ...). Nous réalisons ce bilan minimum 2 fois par an.

 

3. Sans citer qui que soit, avez-vous constaté certaines mauvaises habitudes alimentaires chez les coureurs cyclistes de l’équipe ?

Les cyclistes professionnels connaissent bien l’importance de leur nutrition sur leur santé et performances. Il y a très peu d’importantes erreurs alimentaires, de délinquance nutritionnelle dans le cyclisme, contrairement à d’autres sports.

Nous procédons, avec Denis Riché notre micro nutritionniste, a des ajustements car nous constatons régulièrement une discordance entre le contenu de leur assiette (souvent très qualitatif ) et les constats de la biologie .Ceci nous permet de mettre en évidence des maillons faibles chez le sportif de haut niveau tels que : le microbiote, la muqueuse intestinale avec en corollaire les troubles de l’assimilation et ainsi individualiser les apports nutritionnels avec le recours, si besoin, de compléments alimentaires.

 

Interview avril 2016 

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook