Interview Grégoire Amiot


Equipe de football de Reims

Grégoire Amiot, défenseur central

« La micronutrition, une composante à part entière dans la préparation. »

Apparu onze fois sous le maillot stadiste cette saison, le prometteur défenseur central Grégoire Amiot a effectué des prestations remarquées. Passé par les sélections France U16, U17, U18, le gaucher (22 ans, 1m88, 82 kg) explique le rôle de la micronutrition dans sa préparation.

Quels objectifs l’équipe s’est-elle fixée pour 2017 ?

« L’objectif collectif du Stade de Reims cette saison, c’est la remontée immédiate en Ligue 1. Le club est descendu en Ligue 2 la saison dernière, et au regard de ses ambitions, ses installations, tout est mis en œuvre pour retrouver l’élite. A titre personnel, mon objectif est de gagner du temps de jeu, prendre part à un maximum de rencontres pour progresser. Sur ce volet-là, j’ai déjà disputé 11 matchs en championnat et coupes nationales. Sur le plan de la préparation, en lien avec la diététicienne du club et la cellule performance, mon objectif est de développer ma masse musculaire et d’être plus performant athlétiquement. Dans cette optique, je suis des programmes physiques additionnels planifiés avec les préparateurs physiques. Ce travail est bonifié par un suivi en micronutrition. »

Quelle est la place de la micronutrition dans votre préparation physique et quel est son impact sur vos performances ?

« Au niveau de l’équipe, la place varie. Pour certains, la micronutrition sert à mieux récupérer. D’autres à « sécher », c’est-à-dire perdre du poids. Pour d’autres, comme moi, c’est de la prise de masse. Progressivement, la place de la micronutrition est devenue très importante dans ma préparation. Depuis que je suis passé professionnel, je fais très attention à toute cette préparation invisible et j’en ressens les bienfaits. Je n’ai pas eu de blessure et je sens clairement que j’ai une progression. Depuis deux mois, et un programme régulier, je sens des effets sur la puissance, la récupération après les matchs. Combinés aux autres leviers comme les soins, la cryothérapie, je me sens extrêmement bien. La micronutrition est une composante à part entière dans la préparation. »

Avez-vous remarqué des changements/effets sur le long terme depuis que vous êtes suivi en micronutrition ?

« C’est encore un peu tôt pour parler d’effets sur le long terme. Il a fallu trouver les bons repères, élaborer les bons programmes complets avec l’aide du staff pour que tout se mette bien en place. Je ferai un bilan en fin de saison mais celui à court/moyen terme est d’ores et déjà positif : je dirais que depuis que je suis suivi en micronutrition, tout le travail de préparation physique effectué est bonifié. Je ne perds pas de vue qu’il faut aussi respecter une alimentation saine et stricte pour ne pas annihiler ces programmes. La micronutrition incarne pour moi une composante inhérente au statut de joueur professionnel. Cela implique de franchir un cap d’exigence pour avancer. »

 

Interview mars 2017

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook