Interview du Dr Jean-Pierre Cervetti


Dr Jean-Pierre Cervetti – Equipe de Volley ball Pays d’Aix-Venelles 

Equipe de la Ligue Féminine Professionnelle

 

1. En quoi consiste précisément votre travail au sein de l’équipe ?

Comme pour tout médecin de haut-niveau, la mission est double. Elle consiste à animer l’équipe médicale sous l’angle thérapeutique et sous l’angle préventif.

Pour l’aspect thérapeutique, le réseau des correspondants (imagerie, orthopédie, biologie...) est fondamental pour apporter une solution précise et rapide aux problèmes de santé qui sont posés. Que ce soit pour l’accomplissement de cette tâche ou dans un aspect préventif visant à diminuer le nombre de blessures ou de maladies, le couple médecin/kinésithérapeute est très important. On y associe bien sur le staff technique (entraineur, préparateur physique).

 

2. Quels sont les objectifs de l’équipe pour 2016 ?

L’équipe ambitionne de finir dans le premier tiers du Championnat ce qui lui ouvrirait la porte pour participer la saison prochaine à une coupe d’Europe des Clubs.

 

3. Comment se déroulent les suivis des joueuses au cours de la saison ?

En début de saison chaque joueuse passe un bilan médical complet : examen clinique, ECG, mesures anthropométriques, bilan nutritionnel, impédancemetrie, bilan biologique, bilan ostéopathique. Par la suite, le suivi médical s’organise en fonction des besoins. Les joueuses ont accès aux soins curatifs à tout moment et bénéficient des soins ou actions préventives selon un rythme décidé avec le staff technique (renforcement musculaire spécifique, massages, hydrothérapie, compléments micronutritionnels).

 

4. Avez-vous constaté certaines mauvaises habitudes alimentaires chez les joueuses ? Quelles sont les plus fréquentes ?

Tout d’abord les joueuses sont des jeunes femmes qui ont l’éducation alimentaire de leur époque et de leurs pays. L’équipe compte des Françaises, Serbes, Russes, Hollandaises, Argentines, Brésiliennes.

Les principales mauvaises habitudes alimentaires sont :

- une hydratation insuffisante

- une consommation de poissons, légumes et fruits aléatoire

- un petit déjeuner peu protéiné

 

5. Quelle est la place de la micronutrition dans la préparation physique des joueuses et quel est son impact sur leurs performances ?

La place de l’aspect nutritionnel et surtout de la micronutrition dans la gestion de l’équipe est très importante. La mise en place des protocoles est réalisée avec tout le Staff technique (entraîneur, préparateur physique, kinésithérapeute, médecin) en fonction des différentes phases préparatoires et du calendrier des compétitions. De plus l’individualisation du suivi micronutritionnel est réalisé en fonction des enquêtes médicales de la biologie et du ressenti musculaire évalué par le kinésithérapeute. La politique de prévention mise en place depuis plusieurs années permet de limiter les « arrêts sportifs » pour raisons de blessures et d’infections récurrentes. À ce jour aucune fille n’a raté de match pour des raisons de santé !
Ceci représente un intérêt majeur pour une équipe à faible budget et dont l’effectif des professionnelles est moins important que celui des grosses écuries du championnat, car il permet de maintenir un effectif constant et performant
 

6. Selon vous, quels sont les bienfaits de la micronutrition dans la pratique du sport ?

Ils sont nombreux, mais si on doit évoquer les points essentiels ce sera :

1. Favoriser par, le contrôle nutritionnel, la prise de conscience que ces sportifs sont les acteurs et les gestionnaires de leur santé et de leurs performances.

2. La programmation de prescription de compléments alimentaires en fonction des phases d’entrainements ou de compétitions est à mon avis essentielle, surtout dans le contexte d’une alimentation difficilement contrôlable.

7. Avez-vous des conseils importants à donner aux sportifs amateurs ?

Il ne doit pas y avoir de différence de conception entre le suivi médical d’un sportif de haut-niveau et un sportif amateur. L’un comme l’autre doit mettre en place une organisation de suivi médical et nutritionnelle adaptés au sport et à la fréquence de la pratique. Pour cela il est important de s’adresser à des professionnels de santé.

 

Interview avril 2016 

 

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook