La détoxication, comment ça marche ?


 

Comme le précise le Dr Bertrand Guérineau dans son livre « les secrets de la Micronutrition »1, « la détoxication est une méthode naturelle de protection de nos fonctions qui contribue à éliminer les toxines nocives des cellules et des tissus, de façon à recouvrer des fonctions normales. »
Cette élimination se fait via plusieurs organes : le foie bien-sûr mais aussi les intestins, la vésicule biliaire, les reins, les poumons et la peau.
Pour pouvoir être correctement éliminés, les xénobiotiques (substance possédant des propriétés toxiques même à très faible concentration) doivent être hydrosolubles (solubles dans l’eau). La détoxication passe alors par la transformation de produits liposolubles (solubles dans la graisse) en produits hydrosolubles.
Le foie va jouer un rôle clé dans la détoxication car ses cellules (hépatocytes) contiennent un grand nombre d’enzymes impliquées dans la transformation des toxiques.

Les grandes étapes de la détoxication hépatique

Première étape :

 

Les enzymes de phase 1, collectivement appelées cytochrome P450, soit neutralisent directement certains toxiques qui pourront être éliminés, soit en convertissent d’autres en formes intermédiaires,
parfois plus toxiques que les substances initiales.

Deuxième étape :

 

Les systèmes enzymatiques de la phase 2 transforment ces nouveaux toxiques pour leur élimination.

Ces processus enzymatiques produisent des quantités de radicaux libres qu’il est important de neutraliser par un apport d’antioxydants. Dans le foie, l’antioxydant le plus important est le glutathion.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Schéma issu des Echos de la Micronutrition n°32 : « Spécial détox, des clés pour stimuler la détoxication de l’organisme », à consulter et télécharger sur le site de notre partenaire l’Institut Européen de Diététique et de Micronutrition (IEDM) : http://bit.ly/1yfYDyE
 

Troisième étape : l’élimination des molécules transformées 

 

Cette étape de la détoxication est parfois appelée phase 3 ou étape 3. Elle nécessite l’intervention de transporteurs actifs, qui permettent d’évacuer les molécules transformées hors de la cellule. Puis elles sortent de l’organisme principalement via les urines. Selon la nature des molécules toxiques, elles peuvent également être expulsées par la bile, l’air expiré ou encore la sueur…
 
 

Référence :

1. Dr Guerineau. B, Les secrets de la Micronutrition. Albin Michel, 2010.
  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook