Le sommeil et ses troubles


Les troubles en détail

Selon les populations étudiées, les troubles du sommeil affectent 15 à 50% des sujets5. D’après des données de 2008, en France, 10 millions d’adultes sont concernés par les troubles du sommeil.

Depuis 2014, la classification internationale des troubles du sommeil identifie sept groupes de troubles :

- Les insomnies

- Les troubles respiratoires du sommeil (syndrome d’apnées du sommeil, syndromes d’hypoventilation…)

- Les troubles moteurs du sommeil (syndrome des jambes sans repos),

- Les troubles centraux d’hypersomnolence (hypersomnies, narcolepsie),

- Les troubles du rythme circadien (causés par le travail de nuit, les décalages horaires…),

- Les parasomnies (somnambulisme, cauchemars, terreurs nocturnes),

- Les autres troubles du sommeil

Ces troubles du sommeil affectent, à la fois :

- le fonctionnement de l’organisme (somnolence diurne, risques cardio-métaboliques pour l’insomnie et le syndrome de l’apnée du sommeil),

- le psychisme en pesant sur de nombreux aspects de la vie sociale et professionnelle (accidents du travail, absentéisme, accidents de la route…).

Des troubles qui concernent de plus en plus de jeunes

Les adolescents sont eux aussi affectés par un dysfonctionnement du système circadien et souffrent de troubles du sommeil en raison, notamment, de l’utilisation jusqu’à des heures tardives de médias électroniques qui les exposent à une lumière artificielle.

Selon l’INPES6, les 15-19 ans sont 9 % à déclarer avoir eu beaucoup de problèmes de sommeil au cours des huit derniers jours, 17 % sont insatisfaits de leur sommeil, 12 % se trouvent en insomnie chronique et 8 % régulièrement somnolents dans la journée.

Pourquoi les écrans influencent-ils notre sommeil ?

La lumière des écrans (ordinateurs, téléphones, télévisions) agit sur l’horloge biologique en entrainant un retard de phase et en freinant la sécrétion de mélatonine. En effet, la lumière bleue des écrans est la plus active sur le rythme circadien (rythme biologique de 24 heures).

De ce fait, les utilisateurs d’écran le soir, dans le lit7 :

- passent plus de temps au lit avant d’éteindre la lumière (36 minutes les jours de travail et 39 minutes les jours de repos vs 27 minutes en moyenne),

- Après avoir éteint la lumière, ils mettent plus de temps à s’endormir (24 minutes vs 21 minutes en moyenne),

- Et ils sont plus nombreux à souffrir d’au moins un trouble du sommeil.

Quand le sommeil prend également de l’âge

Le sommeil change physiologiquement avec l’âge : la part de sommeil lent profond diminue tandis que le nombre d’éveils durant la nuit augmente. L’horloge biologique est aussi modifiée : avec l’âge s’installe une avance de phase qui s’exprime par l’envie de se coucher plus tôt et de se lever plus tôt. Parallèlement, avec le passage en retraite, 42% des seniors renouent avec la sieste8. Relativement courte chez les personnes jeunes de 50-60 ans (souvent moins de 20 minutes), elle s’allonge progressivement jusqu’à 1 heure et plus, au-delà de 80 ans, ce qui peut entrainer des difficultés d’endormissement8. Enfin, Le temps passé à l’extérieur, à la lumière du jour diminue avec l’âge et s’accompagne d’une augmentation de la durée de sommeil sur 24 heures.

 

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert, Chef de projet Recherches (PiLeJe), mars 2017

 

 

 

5. Dauvilliers Y, Challamel MJ, Touchon J. Troubles du sommeil de l’enfant et de l’adulte. Rev Prat 2003 ;53(17):1937-46.

6. Les comportements de santé des jeunes : analyses du Baromètre santé 2010, INPES

7. Les nouvelles technologies, un impact sur le sommeil, Dossier de Presse « Sommeil et Nouvelles Technologies », Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 2016

8. Le sommeil des seniors – Un enjeux de prévention à ne pas négliger, Dossier de Presse « Sommeil et Nouvelles Technologies », Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 2010


 

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook