Apprivoiser son stress, ça s’apprend !

Activités professionnelles prenantes, gestion de la famille, conflits relationnels, contrariétés, surmenage, problèmes financiers, manque de temps, etc., notre quotidien nous impose souvent des cadences infernales et des pressions qui peuvent générer du stress. S’il est, pour certains, un moteur nécessaire, voire une condition à la réussite de leurs projets et à la performance, il a, pour la majorité d’entre nous, des conséquences moins agréables qui peuvent nuire à notre bien-être et dégrader notre santé. Pour recouvrer maîtrise et sérénité, l’hygiène de vie et l’alimentation jouent un rôle important. Mais pas que.

Comment le stress se manifeste

C’est l’accumulation de tensions et la sensation d’incapacité à les gérer qui génèrent du stress en nous. Selon les individus, les manifestations sont très différentes. Voici quelques signes visibles du stress :

  • irritabilité, anxiété, nervosité
  • dérèglements physiologiques
  • troubles sexuels
  • fatigues, troubles du sommeil
  • maux de tête, de dos
  • maladies digestives
  • troubles cardio-vasculaires
  • infections cutanées…

L’organisme, qui ne tolère plus les tensions excessives auxquelles il est soumis, ne peut se défendre correctement. Il est alors fragilisé et davantage exposé. Si le stress est un facteur reconnu de maladies, il n’est cependant pas considéré comme une maladie en tant que telle.


Le stress positif existe-t-il ?

Oui, ponctuellement. La montée d’adrénaline mobilise le corps et l’esprit pour agir rapidement. Cette stimulation "chimique" donne à un individu une capacité de concentration supérieure. Mais à long terme, ce genre de situation peut devenir épuisant pour l’organisme.

Comment retrouver de la sérénité ?

Il n’existe pas de méthode miracle. Mais il est possible de mettre en place des solutions permettant de maitriser les situations de stress et surtout de réduire leur impact :

L’anticipation (à condition qu’elle ne devienne pas obsessionnelle)

Puisque la sensation d’oppression et de manque de temps est souvent liée à l’apparition du stress, une meilleure gestion de son emploi du temps semble indispensable. Au travail comme à la maison, apprenez à hiérarchiser et à prioriser. La veille, préparez vos affaires et celles de vos enfants pour ne être débordé dès le matin. Partez plus tôt, et évitez d’arriver "juste à l’heure", les retards dans les transports et les contretemps peuvent aussi être source d’angoisse et de tension.

La pratique d’activités extraprofessionnelles

Sport, musique, théâtre, activité artistique… Pensez à oxygéner votre esprit et votre corps. Ces activités vous font sortir de votre quotidien et stimulent votre organisme et votre cerveau d’une autre manière que dans votre travail ou dans votre quotidien. Vous êtes focalisé sur d’autres objectifs.

Le repos

Respectez un rythme de sommeil régulier et veillez à ne pas trainer trop tard le soir. Inutile de lutter contre la fatigue, le corps manifeste un besoin de repos, écoutez-le.

La réduction des dépendances

Cigarette et café en excès semblent calmer immédiatement vos angoisses. Mais en quantité excessive, c’est souvent l’effet inverse qui se produit. Dépendance, excitation… Ils nous rendent accrocs. Accordez-vous de vraies pauses.

La maîtrise du temps

Des vies sociale, familiale, amoureuse et professionnelle épanouies permettent d’envisager le quotidien avec sérénité. Oui mais voilà, les journées ne sont pas extensibles et les sollicitations ne manquent pas. Connaître et accepter ses limites et savoir dire stop, c’est important… Vous éviterez ainsi les débordements.

Le dialogue

Incompréhensions, malentendus, non-dits… Le stress nait aussi de situations mal maitrisées, car elles engendrent suppositions et soupçons parfois infondés. En engageant ou en renouant le dialogue, vous mettez les éléments à plat et repartez sur bases saines. Vous serez ainsi sûr de ce qu’attendent et pensent les gens de vous.

Une bonne alimentation, point de départ de la reconquête de la sérénité

La gestion du stress est aussi une affaire d’alimentation. Le stress mobilise temporairement des ressources dont l’organisme peut manquer. Grignoter une barre de céréales entre les repas peut "soulager" temporairement mais n’apporte pas à l’organisme ce dont il a réellement besoin. Ce type de mécanique risque même, à répétition, de créer une logique de dépendance. Une mauvaise habitude à ne pas prendre, donc.

Manger de façon excessive ou déséquilibrée ne participe pas non plus à la maîtrise du stress. Le soir, évitez les plats trop caloriques et prévoyez au moins une heure avant d’aller vous coucher. Respectez les horaires de repas réguliers et imposez-vous un temps pour déjeuner et diner tranquillement, puis digérer. Le petit déjeuner est un repas à part entière qu’il ne faut pas négliger.

Pour adopter le régime le mieux adapté à vos besoins, vous pouvez vous faire accompagner d’un spécialiste en nutrition.  

 

 

Article mis à jour le 31 août 2015 

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook