Nourrir sa peau, ses cheveux et ses ongles


 

Comme tous les organes de notre corps, peau, cheveux et ongles ont des besoins spécifiques en nutriments et micronutriments. D’ailleurs, les troubles des phanères s’observent fréquemment chez les sujets souffrant de déficit nutritionnel, soulignant ainsi l’importance de certains nutriments dans la physiologie de ces annexes cutanées.

 Lesquels ? Où les trouver ? Composition d’une assiette adaptée pour votre épiderme comme vos phanères.

Les incontournables :

 

  • Le GLA (ou acide gamma-linolénique)

Bénéficier d’un apport suffisant en acides gras essentiels, et plus particulièrement en acide gamma-linoléique (GLA), est indispensable au bon état de la peau1. Une carence alimentaire en acides gras polyinsaturés essentiels oméga 6 (comme l’acide linoléique précurseur du GLA) entraine notamment une augmentation de la perméabilité cutanée et une altération de ses propriétés2. Cela se traduit par une sécheresse cutanée, une perte de souplesse et une peau plus fragile.

 

Où trouver du GLA3 ? Il est majoritairement présent dans les huiles d’onagre ou de bourrache. On trouvera également des oméga 6 dans les huiles d’olive, de colza ou de noix ou encore dans les amandes, la noix de coco…

  • Le zinc

Le zinc participe à la protection antioxydante. C’est un élément primordial pour l’intégrité de la peau, par son action sur la croissance, indispensable dans les phénomènes de régénération4.

 

Le zinc est présent au niveau cutané (6 % du zinc corporel se trouvent principalement au niveau de l’épiderme) et de très nombreux troubles physiologiques, notamment cutanés, sont associés aux déficiences en zinc (faiblesse d’apport, malabsorption, dysfonctionnements métaboliques) : dermatite séborrhéique, acné, eczéma, kératite, sécheresse cutanée et du cuir chevelu. La plupart de ces affections cutanées se résorbent lorsque l’on comble les déficits en zinc. Les problèmes de peau (type psoriasis) entraînant une desquamation accrue participent à une augmentation de la perte en zinc. 

Physiologiquement, il semble exister une diminution de l’absorption du zinc avec l’âge ainsi qu’une adaptation plus faible de la muqueuse intestinale aux faibles apports en zinc. De plus, il existerait une modification du transport plasmatique et une diminution de la captation tissulaire5.

 

Où trouver du zinc3 ? Dans les huîtres crues, le foie ou le veau cuits, le pain de seigle ou de froment, certains fromages (maroilles, morbier, vacherin mont d’or), le bœuf, le thym sec ou encore le cacao.

 

Essentiel également : bien s’hydrater !

Une peau peut être asséchée tout simplement parce qu’elle manque d’eau ! La peau est en moyenne constituée à 70% d’eau. Veillez à boire suffisamment tout au long de la journée entre 1,5 à 2 litres d’eau.

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert, Chef de Projets Recherche – Juin 2014

1 Horrobin DF. Fatty acid metabolism in health and disease : the role of delta-6-desaturase. Am J Clin Nutr 1993 ;57:732S-6S.

2 Melissopoulos A, Levacher C. La peau. Structure et Physiologie. 2001.

3 Table Ciqual 2013 : https://pro.anses.fr/TableCIQUAL/index.htm

4 Pries WJ, Henzel JH, Rob CG, Strain WH. Acceleration of wound healing in man with zinc sulphate given by mouth. The Lancet 1967 ;121-7.

5 Chappuis P. Les oligo-éléments en médecine et biologie. Paris : 1991.

6 McKenzie RC. Selenium, ultraviolet radiation and the skin. Clinical and experimental Dermatology 2000 ;25:631-6.


 

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook