Interviews de médecins micronutritionnistes


Interview du Dr. Bertrand Guérineau

Qu’est-ce qui, dans votre parcours de médecin généraliste, vous a conduit à la Micronutrition ?

Au départ, j’étais un médecin allopathique mais il me manquait des réponses pour soigner mes patients. Dès 1983, je me suis tourné vers la nutrition, en me formant à Paris.

A partir de là, j’ai commencé à prendre plus de temps en consultation et à trouver des solutions pour traiter les troubles fonctionnels. Le développement de la Micronutrition dans les années 90 et l’arrivée des souches microbiotiques m’ont permis d’approfondir cette approche.

Qu’apporte la Micronutrition à votre pratique ?

Elle me permet de répondre de manière efficace à toutes les demandes fonctionnelles : les problèmes immunitaires, ostéo-articulaires, les troubles neurologiques… Aujourd’hui, quand un patient vient pour une grippe, je pense systématiquement à vérifier son statut en fer, son immunité. Je ne m’intéresse pas qu’à la maladie mais j’examine aussi le terrain.

Où sera la Micronutrition demain ?

Il faudra du temps avant qu’elle se développe plus largement car aujourd’hui, les médecins généralistes n’ont pas le temps de pratiquer des consultations de Micronutrition. Pour moi, ce sont les patients qui finalement vont faire bouger les choses. Par leurs demandes de nouveaux soins, les médecins vont être petit à petit amenés à se former…


Aller plus loin

Les secrets de la Micronutrition, du Dr Guérineau

 

 

 

Interview du Dr. Laurence Benedetti

Comment en êtes-vous venue à la Micronutrition ?

Au départ, j’étais une allopathe pure et dure. Les choses ont évolué petit à petit car je n’avais pas toujours toutes les solutions à apporter à mes patients avec la médecine traditionnelle (colopathie, infections urinaires ou ORL à répétition, fatigue chronique…). J’avais constaté que des patients qui venaient me voir pour une gastro-entérite, revenaient 10 jours plus tard souffrant de rhinopharyngite. Après une formation en Micronutrition, j’ai compris qu’à partir du moment où la flore intestinale était déséquilibrée, c’était la porte ouverte à toutes les infections. J’ai voulu en savoir plus et cela a apporté un changement considérable au cabinet.

Justement, qu’apporte la Micronutrition à votre pratique ?

Les consultations de Micronutrition sont beaucoup plus longues. Pour bien cerner le patient, il faut faire un état des lieux au préalable tant au niveau des plaintes exprimées que par des tests biologiques, pour définir son profil micronutritionnel et ainsi, lui prescrire un régime alimentaire adapté et éventuellement une complémentation personnalisée. Aujourd’hui, une grande partie de mon activité est consacrée à la prise en charge du surpoids. Mais je vois aussi de jeunes parents, des femmes enceintes qui veulent réapprendre à manger pour leur enfant. Il y a également tout le volet préventif avec les patients en quête d’une « longévité réussie » et qui veulent savoir quels comportement adopter pour conserver une bonne mémoire, garder la forme, un cœur à toute épreuve…

Comment voyez-vous l’avenir de la Micronutrition ?

Je vois le micronutritionniste comme le médecin généraliste de demain qui examine le patient dans sa globalité en commençant par son assiette. Nombreux sont les patients qui souhaitent diminuer leur prise de médicaments quand cela est possible pour se tourner vers des solutions plus naturelles.

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook