3 questions à Isabelle Guinobert, Chargée de Recherche (PiLeJe)


Qu’est ce que le prédiabète ?

Le prédiabète est une forme asymptomatique du diabète. D’un point de vue clinique, il se caractérise par l’hyperglycémie modérée à jeun et une intolérance au glucose (lors d’une charge orale en glucose, l’organisme ne régule pas aussi efficacement l’excès de glucose dans le sang).


Toutes les personnes présentant un prédiabète ne développeront pas un diabète de type 2, mais une grande proportion d’entre elles le développera après plusieurs années. L’importance du diagnostic du prédiabète est reconnue, ainsi que son traitement qui peut prévenir la survenue du diabète de type 2.

Peut-on prévenir le diabète de type 2 ?

Bien qu’il existe une composante génétique, il est évident que certains facteurs impliqués dans le développement du diabète sont modifiables (obésité, surpoids et sédentarité). Plusieurs études ont démontré qu’il est possible de prévenir ou de retarder l’apparition du diabète chez les sujets à risques. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, des mesures simples modifiant le mode de vie peuvent prévenir le diabète, il s’agit :

- de parvenir à un poids corporel normal et le maintenir,

- de faire de l’exercice physique : au moins 30 minutes par jour d’un exercice régulier d’intensité modérée. Une activité physique plus intense est nécessaire pour perdre du poids,

- d’avoir un régime alimentaire sain composé de trois à cinq fruits et légumes par jour et réduire l’apport en sucre et en graisses saturées,

-d’arrêter le tabac – la cigarette augmente le risque de maladie cardio-vasculaire.

Quel est l’impact du changement des habitudes alimentaires chez le diabétique de type 2 ?

La place de la diététique dans la prise en charge du diabétique de type 2 est primordiale. En effet, il a été montré que les mesures hygiéno-diététiques ont un effet supérieur à celui des antidiabétiques oraux. La prise en charge diététique repose sur un régime hypocalorique avec réduction des lipides saturés, de la consommation d’alcool et des sucres raffinés. Ses objectifs étant de minimiser les fluctuations glycémiques, de contrôler le poids tout en assurant un apport nutritionnel équilibré et adapté, de participer à la prévention des maladies cardio-vasculaires et de certains troubles vasculaires. L’activité physique suffisante et régulière doit être encouragée et ses effets son complémentaires à la correction diététique.

Novembre 2011

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook