Pourquoi manque-t-on parfois de vitamines ?


Les carences en vitamines, au sens médical du terme, sont relativement rares dans les pays occidentaux. En revanche, les situations de déficits sont plus fréquentes et peuvent entraîner à court terme des perturbations sur le fonctionnement de l’organisme (fatigue, stress, moindre résistance aux infections…). 

On pourra distinguer 2 causes majeures de déficit :

Une diminution des apports
•  Régime amincissant, végétarien ou végétalien
•  Alimentation déséquilibrée avec une faible consommation de fruits et légumes
•  Troubles de l’absorption liés à une maladie intestinale, la prise de médicaments
•  Exposition au soleil insuffisante dans le cas de la vitamine D… L’exposition au soleil doit rester prudente et modérée.

Des besoins augmentés1
•  Sujets âgés
•  Femmes enceintes ou allaitantes
•  Enfants et adolescents
•  Sportifs…

Comment savoir si je manque de vitamines2 ?

Le diagnostic positif d’une carence repose sur des arguments essentiellement cliniques et biologiques. Ces signes sont très variables selon le micronutriment considéré et/ou l’existence d’un syndrome de carence affectant plusieurs nutriments. Sur le plan biologique, il existe plusieurs types de tests (dosage des micronutriments dans le sang par exemple).
Le professionnel de la santé formé à la micronutrition pourra compléter son examen clinique par des questionnaires spécifiques permettant d’évaluer la consommation alimentaire comme le questionnaire alimentaire. Il s’agit d’un relevé de l’alimentation du patient sur une journée et sur une semaine.

Se complémenter ou pas3  ?

La première réponse à un manque de vitamines est d’adopter une alimentation équilibrée et diversifiée.
Dans les situations où l’alimentation est déséquilibrée ou en cas de besoins accrus, il est possible de faire appel à une complémentation.
Afin de choisir la solution la plus adaptée, demandez l’avis d’un professionnel de santé, il pourra déterminer en fonction de vos habitudes, de votre âge, de vos traitements, le conseil adéquat.
De plus, un déficit ne se corrige pas en quelques jours. Il faut compter parfois plusieurs semaines voire plusieurs mois pour remettre les réserves à niveau.

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert, Chargée de Recherche (PiLeJe) - Novembre 2015

 

 

 

 

Références :

1. Inserm (dir.). Carences nutritionnelles : Etiologies et dépistage. Synthèse et recommandations. Paris : Les éditions Inserm, 1999, VIII- 22 p. - (Expertise collective). - http://hdl.handle.net/10608/191
2. Besoins, carences et supplémentation en vitamines et minéraux – IPUBLI INSERM - http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/190/ ?sequence=9
3. Compléments alimentaires : qui en a besoin et à quel moment ? EUFIC (European Food Information Council) - www.eufic.org/article/fr/nutrition/vitamines-mineraux-phytonutriments/artid/Food_supplements_who_needs_them_and_when/

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook