Préserver son confort digestif en voyage


Pendant l’été, deux types de troubles digestifs peuvent être plus fréquemment rencontrés : ceux liés au mal des transports ou ceux liés à l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés lors d’un séjour à l’étranger (la fameuse diarrhée du voyageur ou turista).

Le mal des transports1

Le mal des transports (ou cinétose) correspond à un ensemble de troubles qui surviennent lors d’un déplacement en voiture mais aussi bateau, avion, etc. Cette affection est due au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux et l’immobilité du corps perçue par l’oreille interne.

Le plus souvent sans gravité, le mal des transports entraîne néanmoins des désagréments parfois très gênants type nausée, sensation d’inconfort dans la partie haute du ventre qui peuvent évoluer vers des sueurs froides, vomissements, vertiges ou encore maux de tête…

Les gestes à préconiser

Pour éviter de se sentir mal pendant les trajets, il peut être utile de fixer sa vision sur un objet stable et de ne pas lire ou jouer à des jeux.

Pour ne pas avoir trop chaud, ayez une fenêtre ouverte en voiture ou prenez l’air sur le pont en bateau. Si possible, limitez les mouvements de la tête et du corps.

Le conseil plantes

Un apport spécifique en gingembre pourra être conseillé.

En effet, cette plante est traditionnellement utilisée pour prévenir les nausées causées par le mal des transports2.

La diarrhée du voyageur

Classiquement appelée "turista", c’est de loin le premier désagrément dont souffre le voyageur, en particulier lors de voyages dans les pays en voie de développement, où elle touche entre 20 et 60% d’entre eux3.

Qu’est-ce que la turista ?

Elle est classiquement définie comme la survenue de plus de trois selles liquides en moins de 24 heures. Il s’agit généralement d’un épisode diarrhéique aigu bénin, spontanément résolutif en deux à trois jours.

Le risque d’avoir une diarrhée du voyageur dépend de plusieurs facteurs :

  • Voyage en provenance d’un pays industrialisé vers une destination (sub-)tropicale

  • Jeunes enfants

  • Pas de séjour antérieur dans un pays tropical

  • Manque de précaution par rapport à l’alimentation et aux boissons

  • Antécédents de diarrhée du voyageur lors de précédents voyages en pays tropical

  • Facteurs génétiques

Le plus souvent, la diarrhée du voyageur survient dans la première semaine du séjour4. Elle est principalement causée par des agents pathogènes présents dans l’eau et les aliments. Elle est d’origine bactérienne dans 80 à 90% des cas (Escherichia coli enterotoxinogène et entéroadhérent, Shigella, Salmonella enterica, Campylobacter jejuni, …). Les causes virales et parasitaires sont plus rares4.

20% des patients sont confinés au lit un à deux jours, jusqu’à 40% doivent modifier leur itinéraire, entre 7 et 17% consultent un professionnel médical5.

Comment éviter la turista ?

Des mesures d’hygiènes à adopter6

Une bonne hygiène générale constitue la base de la prévention de la diarrhée du voyageur5. Elle repose sur le lavage systématique des mains, la consommation d’eau bouillie ou en bouteille capsulée ou purifiée et sur le respect de règles d’hygiène alimentaire en évitant notamment les crudités, les jus de fruits frais, les buffets froids, les glaçons…

Le conseil Micronutrition

Si vous vous vous apprêtez à voyager dans un pays dit à "à risque élevé" (Amérique latine, Afrique ainsi que le sous-continent Indien et l’Asie du sud-est), vous pouvez en prévention préparer votre microbiote intestinal en renforçant les bonnes bactéries qui y sont présentes par un apport spécifiques en ferments lactiques contenus dans les aliments fermentés (lait fermenté, certains fromages…).

 


Références :

1.Ameli Santé - http://www.ameli-sante.fr/mal-des-transports/mal-des-transports- definition-symptomes-et-causes.html - consulté le 07/07/2015

2.WHO Monographs on selected medicinal plants. Volume 1. Rhizoma Zingiberis. 2015.

3. Cavallo, J. D. & Garrabe, E. (2007) Infectious aetiologies of travelers’ diarrhoea. Med. Mal Infect. 37 : 722-727.

4.Khatibi, S. & Marchou, B. (2007) Assessment of travel-associated risks and advice to travelers. Rev. Prat. 57 : 831-842

5.Getaz, L., Chappuis, F. & Loutan, L. (2007) The management of travellers’ diarrhoea. Med. Mal Infect. 37 : 781-786

6.Ameli Santé- http://www.ameli-sante.fr/gastro-enterite-de-ladulte/comment-prevenir-la-survenue-de-la-gastro-enterite.html - consulté le 07/07/2015

 

 

 

 

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert et Sophie Holowacz (chargées de recherche PiLeJe) - Juillet 2015


  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook