Prévenir l’obésité infantile


En France, environ 16 à 18% des enfants de 7 à 9 ans présentent un surpoids, dont 3 à 4% sont obèses1.

De nos jours, si l’on peut affirmer que la santé des enfants s’est globalement améliorée2, la prévention de l’obésité infantile, dont la prévalence semble se stabiliser au cours des dix dernières années, est devenue un enjeu majeur de santé publique3.
 

L’obésité, une étiologie complexe et multifactorielle

L’obésité résulte d’un déséquilibre de la balance énergétique entre les apports et les dépenses3. Les modifications du mode de vie aboutissent aujourd’hui à une réduction des dépenses énergétiques au quotidien4. Des études montrent une association entre l’augmentation de la prévalence de l’obésité et l’évolution vers une plus grande sédentarité.

Il a été observé que l’apport calorique moyen est resté stable voire a diminué chez les enfants au cours des dix dernières années. En revanche, l’équilibre entre les trois macronutriments que sont les protéines, lipides et glucides joue un rôle primordial5.

Ainsi, le caractère hyperlipidique de l’alimentation est un facteur de risque de l’obésité. Or les lipides tiennent une place prépondérante dans les mécanismes de régulation de la composition corporelle3. La consommation excessive de lipides serait associée à l’excès de masse grasse, de façon plus déterminante que l’excès énergétique global. De la même manière, la nature des acides gras consommés est à prendre en compte, les acides gras saturés étant plus impliqués dans l’augmentation de la masse grasse que les acides gras polyinsaturés5.

L’activité physique, un élément clé du bon développement et de la santé de l’enfant

Chez l’enfant obèse, les effets bénéfiques de l’activité physique se manifestent sur les facteurs de risques métaboliques (tour de taille, résistance à l’insuline…) et cardiovasculaires mais également sur le psychisme et l’estime de soi6.
L’activité physique permet une dépense énergétique. Elle contribue également à une amélioration du bien-être et favorise la sociabilisation7.
Récemment, une étude épidémiologique menée auprès de 1 314 enfants canadiens a montré que l’augmentation du tour de taille était corrélée au temps passé devant la télévision8. Cette étude illustre bien l’effet de la sédentarité sur l’organisme.

Enfin, il faut également tenir compte des comportements alimentaires qui ont évolué en termes de structure et de choix alimentaires (grignotage, consommation importante de boissons sucrées, petit déjeuner absent)5.

 

Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert, Chargée de Recherche (PiLeJe) – Avril 2013


1.PNNS. Activité physique et obésité de l’enfant : bases pour une prescription adaptée. Direction Générale de la Santé, 2008
2.Allaire-Berra A. Quoi de neuf en pédiatrie ? Impact Médecine, n°389, 2012
3.Arwidson, P, Brodin, M, Charles, M-A, Chauliac, M, Choquet, M, Cuvillier, N, Dartiguenave, C, Debaux, F, De Peretti, C, and Got, C. Santé des enfants et des adolescents : propositions pour la préserver. 2009. INSERM
4.Hercberg, S. and Tallec, A. Pour une politique nutritionnelle de santé publique en France. Haut Comité de Santé Publique. 2000. ENSP
5.Office de la Naissance et de l’Enfance. Enfant et nutrition. Guide à l’usage des professionnels. Parmentier, B. 1-164. 2009. Office de la Naissance et de l’Enfance
6.PNNS. Activité physique et obésité de l’enfant : bases pour une prescription adaptée. Direction Générale de la Santé, 2008
7.Aquatias, S, Arnal, J-F, Rivière, D, Bilard, J, Callède, J-P, Casillas, J-M, Choquet, M, Cohen-Salmon, C, Courteix, D, and Duclos, M. Activité physique : contextes et effets sur la santé. 2008. INSERM
8.Fitzpatrick C, Pagani LS, Barnett TA. Early childhood television viewing predicts explosive leg strength and waist circumference by middle childhood. Int J Behav Nutr Phys Act 2012 ;9:87
  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook