Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable (S.I.I.) ?


Les troubles fonctionnels gastro-intestinaux ou troubles fonctionnels digestifs représentent une entité difficile à définir1. Il s’agit d’une combinaison variable de troubles gastro-intestinaux chroniques ou récurrents, non expliqués à ce jour2. En France, selon l’étude de Frexinos et al., la prévalence de ces troubles digestifs serait de 61%3.

Le syndrome de l’intestin irritable (S.I.I.)


Il représente le plus fréquent des troubles fonctionnels gastro-intestinaux. Sa prévalence dans la population générale est extrêmement importante allant de 3% à 20%4.

 

Le diagnostic du S.I.I. repose sur les critères de Rome III qui associent des signes cliniques dont le principal est la douleur abdominale et/ou la sensation d’inconfort abdominal associée à des troubles du transit5.

 

Il est plus fréquent chez la femme (2/3) que chez l’homme (1/3) et les troubles débutent en général avant 30 ans. Le S.I.I. représente 10% à 15% des motifs de consultation chez le médecin généraliste et explique plus d’une consultation sur 3 chez le gastro-entérologue.

Comment se manifeste-t-il ?

Selon les critères de Rome III6, le S.I.I. associe une douleur abdominale ou un inconfort digestif (sensation abdominale désagréable non douloureuse) survenant au moins trois jours par mois durant les trois derniers mois, associé avec au moins deux des critères suivants :

- Amélioration par la défécation

- Survenue associée à une modification de la fréquence des selles

- Survenue associée à une modification de la consistance des selles


Les troubles du transit se définissent en 3 sous-groupes :

- le S.I.I. avec constipation (SII-C)

- le S.I.I. avec diarrhée (SII-D)

- le S.I.I. avec alternance diarrhée-constipation (SII-A).


Dans une étude française publiée en 2001 réalisée à partir d’auto-questionnaires (1 266 réponses), les troubles du transit étaient répartis en 39% de constipation, 18% de diarrhée et 43% d’alternance diarrhée/constipation. Ce dernier sous-groupe apparaît donc comme le plus fréquent. Cependant, cette distinction en sous-groupes en fonction des troubles du transit n’est pas totalement satisfaisante dans la mesure où plus de ¾ des sujets changent de sous-groupe au cours de l’évolution de leur syndrome.


Il est classique de dire que le S.I.I. peut-être associé à d’autres troubles digestifs, comme le ballonnement, le reflux gastro-oesophagien ou encore la dyspepsie qui peut être présente de façon simultanée au S.I.I.7 Au cours du S.I.I., on retrouve bien souvent la notion d’une fréquence élevée des troubles extra-digestifs, comme le syndrome de fatigue chronique, la migraine, les douleurs dorsales et les troubles urinaires. La fibromylagie et le S.I.I. sont également coexistants chez une même personne. La sévérité du S.I.I. se traduit en général par une altération très importante de la qualité de vie. Les dimensions de la qualité de vie perturbées par le S.I.I. sont bien entendu les activités quotidiennes de base, mais aussi les habitudes alimentaires et les activités professionnelles.

 

Un professionnel de santé pourra, à partir de votre situation actuelle, de vos antécédents, de vos habitudes de vie, vous conseiller un programme alimentaire personnalisé, associé si besoin à une complémentation.

 

Dossier réalisé en collaboration avec Sophie Holowacz, chargée de Recherche (PiLeJe) - Janvier 2012


1.Lebrun, T., Allenet, B., Legoux, J.-L. & Amouretti, M. (1998) Troubles fonctionnels digestifs : approche socio-économique. Hépato-gastro 5 : 205-212.

2.Corazziari, E. (2004) Definition and epidemiology of functional gastrointestinal disorders. Best. Pract. Res. Clin. Gastroenterol. 18 : 613-631.

3.Frexinos, J., Denis, P., Allemand, H., Allouche, S., Los, F. & Bonnelye, G. (1998) Etude descripive des symptômes fonctionnels digestifs dans la population générale française. Gastroenterol Clin Biol 22 : 785-791.

4.Hagege, H. (2009) [Alternative treatments in irritable bowel syndrome]. Gastroenterol. Clin. Biol 33 Suppl 1 : S79-S83.

5.Drossman, D. A., Corazziari, E., Delvaux, M., Spiller, G., Talley, N. J., Thompson, W. G. & Whitehead, W. E. (2006) Rome III : The functional gastro-intestinal disorders., 3rd ed. ed..

6.Ducrotte, P. (2009) [Irritable bowel syndrome : from the gut to the brain-gut]. Gastroenterol. Clin. Biol 33 : 703-712.

7.Dapoigny, M. (2009) [Irritable bowel syndrome : epidemiology/economic burden]. Gastroenterol. Clin. Biol 33 Suppl 1 : S3-S8.


  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook