Qu’est-ce que le vieillissement ?


L’espérance de vie a doublé dans les pays industrialisés au cours du xxe siècle. Au-delà de la longévité, préserver la santé et améliorer la qualité de vie devient une nécessité et un objectif de santé publique. En effet, pour la première fois, les indicateurs démographiques les plus récents mettent en évidence un léger recul de l’espérance de vie en bonne santé.

Contexte démographique : l’espérance de vie en bonne santé est en recul 

Le vieillissement démographique est défini par l’accroissement de la proportion de la population âgée par rapport à la population totale. En 1960, la population française de plus de 60 ans représentait 16,7% de la population totale. En 2010, elle est passée à 22,6%. En France, l’espérance de vie est de 84,9 années pour les femmes et 78,2 années pour les hommes1. En revanche, l’espérance de vie en bonne santé, c’est-à-dire sans limitation d’activité ou sans incapacité majeure ne suit pas la même évolution et présente une tendance à la baisse depuis 2008. En 2010, l’espérance de vie « en bonne santé » est estimée à 63,5 ans pour les femmes et à 61,9 ans pour les hommes, elle était respectivement de 64,2 et 62,1 en 20082. Il existe donc une période d’une quinzaine d’années durant laquelle la personne âgée est considérée comme potentiellement plus fragile.

La fragilité : syndrome d’une France vieillissante

Les politiques publiques de santé visent à faire en sorte que l’allongement de l’espérance de vie se fasse dans les meilleures conditions possibles afin que l’individu continue de vivre sa vie de manière indépendante et surtout en bonne santé. En effet, plus que le vieillissement en lui-même, c’est l’état de santé de cette population de plus en plus âgée qui explique la croissance des dépenses de santé publique3

Le vieillissement est un phénomène hétérogène. Les personnes âgées peuvent être « catégorisées » en trois classes :

  • les actifs correspondant aux personnes en bonne santé

  • les personnes « fragiles », moins actives et exposées aux risques de pathologies

  • les dépendants

La fragilité correspond à un état d’équilibre précaire avec impossibilité de répondre de façon adaptée à un stress (pathologique, psychologique ou social) même s’il peut sembler relativement anodin. Cinq critères permettent de repérer l’état de fragilité ou de pré-fragilité4 :

  • Perte de poids involontaire

  • Sensation d’épuisement

  • Baisse de la force musculaire

  • Vitesse de marche lente

  • Activité physique restreinte

La présence d’au moins trois de ces critères caractérise un état de fragilité, celle de un ou deux de ces critères caractérise un état de pré-fragilité. En Europe, la pré-fragilité concerne environ 40% des personnes âgées de plus de 65 ans et la fragilité, 15% de cette population. 

Perspectives 

En 2050, si les tendances démographiques se maintiennent, la France comportera 70 millions d’habitants. Près d’un habitant sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq en 2005. Le nombre de personnes âgées dépendantes en France pourrait être multiplié par 2 entre 2010 et 2060 (de 1 150 000 à 2 300 000 personnes)5. La prise en charge et la prévention de la dépendance est donc à l’heure actuelle un problème majeur de santé publique. Il est important d’agir sur les facteurs pouvant précipiter un sujet âgé vers la fragilité puis la dépendance. 

 

Le bénéfice d’une alimentation adaptée en termes de survenue plus tardive de pathologies associées à l’âge est connu. Une alimentation variée et équilibrée associée à un minimum d’activité physique, à tout âge de la vie, mais plus encore à partir de 55 - 60 ans, sont des facteurs de protection contre de nombreuses pathologies. 

 

Dossier réalisé en collaboration avec Anne Leblanc, Chef de Projets Recherche et Sophie Holowacz, Chargée de Recherche Groupe PiLeJe – Novembre 2013


1.Insee. Statistiques de l’état civil et estimations de population. 2011. Ref Type : Report
2.Insee. Espérance de vie et espérance de vie en bonne santé. 2012. Ref Type : Report
3.Lesourd B. Alimentation du sujet âgé, un nouvel enjeu de santé publique. Nutrition clinique et métabolisme 2004 ;18:169-70.
4.Fried LP, Tangen CM, Walston J et al. Frailty in older adults : evidence for a phenotype. J Gerontol A Biol Sci Med Sci 2001 ;56 :M146-M156.
5.Ministère des solidarités et de la cohésion sociale. Perspectives démographiques et financières de la dépendance. 2011. Ref Type : Report
  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook