Quelle alimentation privilégier chez la future mère ?


Un ensemble de mécanismes se met en place au cours de la grossesse pour couvrir les besoins en énergie, protéines, vitamines, minéraux et oligoéléments liés à la croissance du fœtus et aux modifications de l’organisme maternel (augmentation du nombre des globules rouges, croissance de l’utérus...). Ces mécanismes d’adaptation permettent aux femmes en bonne santé, qui ont une alimentation variée et suffisante, de mener une grossesse normale à son terme (il en est de même pour la lactation). Cependant, les données épidémiologiques montrent que les déficits micronutritionnels sont fréquents et qu’il est important de les prendre en compte dès le projet de conception afin de prévenir les complications au cours de la grossesse et d’optimiser la santé du futur enfant.

Parmi les micronutriments indispensables aux femmes enceintes ou en projet de grossesse, on pensera :

Aux folates et autres vitamines du groupe B

Outre leur rôle dans le processus de méthylation (cf. article précédent), les folates jouent un rôle clé dans la fermeture du tube neural qui survient entre le 21ème et le 28ème jour de grossesse.

A la vitamine D

La vitamine D joue un rôle majeur dans la minéralisation du squelette fœtal et préviendrait les risques de pré-éclampsie. Les femmes enceintes présentent fréquemment un déficit en vitamine D, en particulier en fin de grossesse, surtout quand celle-ci se situe en hiver ou au début du printemps, même dans des villes aussi ensoleillées que Marseille ou Nice1.
Où trouver de la vitamine D ?
La vitamine D a ceci de particulier qu’elle est en partie synthétisée à partir des rayons du soleil sur la peau. L’autre partie est apportée par l’alimentation : poissons gras (foie de morue, saumon, sardine, maquereau…), du jaune d’œuf et de champignons (shiitake)2

Au fer

La nature est bien faite ! Au cours de la grossesse, il y a une adaptation physiologique de l’absorption du fer non-héminique (contenu dans les aliments d’origine végétale, les œufs et les produits laitiers) avec une augmentation de l’absorption qui culmine au cours du dernier trimestre. Grâce à cette adaptation physiologique et à une alimentation variée fournissant une quantité satisfaisante de fer, la femme peut couvrir ses besoins et ceux du fœtus.
Où trouver du fer ?
Dans le thym sec, le cumin, le curry en poudre, la cannelle, le chocolat noir (40% minimum), le foie ou le poulet cuits, les gésiers, la menthe fraîche2
La complémentation en fer ne doit se faire que sur avis médical en fonction d’un besoin clairement identifié suite à un dosage biologique.

A l’iode

Selon l’OMS3, les besoins d’une femme en iode augmentent sensiblement pendant la grossesse, car l’apport doit être suffisant pour le fœtus notamment au niveau de son développement cérébral.
Où trouver de l’iode ?
Dans le sel bien-sûr, l’Eglefin à la vapeur, le haddock fumé, le jaune d’œuf cuit, le fromage des pyrénées au lait de brebis, le maquereau fumé2
La complémentation en iode ne doit se faire que sur avis médical en fonction d’un besoin clairement identifié suite à un dosage biologique.

Au DHA

Cet acide gras de la famille des oméga 3 joue principalement un rôle sur le développement cérébral du nouveau-né. En France, les Apports Nutritionnels Conseillés sont augmentés de 300 mg chez les femmes enceintes et allaitantes, en plus des 250 mg par jour chez les femmes enceintes et allaitantes.
Où trouver du DHA ?

Dans les poissons gras : maquereaux, sardines, hareng2

 

Dossier réalisé en collaboration avec Anne Leblanc, Chef de projet Recherches (PiLeJe) - Septembre 2015

 


Références :
1. Souberbielle, J. C., Prie, D., Courbebaisse, M., Friedlander, G., Houillier, P., Maruani, G., Cavalier, E. & Cormier, C. (2008) [Update on vitamin D and evaluation of vitamin D status]. Ann Endocrinol (Paris) 69 : 501-510.

2.Table Ciqual 2013 : https://pro.anses.fr/TableCIQUAL/index.htm
3. http://www.who.int/elena/titles/iodine_pregnancy/fr/ - consulté le 19/08/2015

  RAPPEL GRATUIT
Une question ? Besoin d'aide ? APPEL GRATUIT
  DOCUMENTATION
Demander une brochure
  ABONNEMENT
Pour recevoir la newsletter


Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
Suivez-nous sur : Rejoignez-nous sur facebook